Evénement de l'Est de la France en novembre 2014

Mise à jour le 21/05/2018


Image événement
Un épisode pluvio-orageux s’est déroulé entre le 2 et le 5 novembre 2014 dans l’Est de la France. En raison des fortes précipitations, des inondations par ruissellement et par débordement de cours d’eau se sont produites localement.
19 M€
Dommages assurés hors automobile

Date de début
02/11/2014
Date de fin
06/11/2014

Cours d'eau ayant débordé
Ozon, Gier, Eyrieux, Ouche, Arroux-Bourbince, Meuse, Rhône, Ardèche

Pluviométrie maximale
50 mm en 1h
314 mm en 24 h


Départements concernés
Alpes-Maritimes (06), Ardèche (07), Côte-d'Or (21), Drôme (26), Isère (38), Loire (42) ...

 

Le phénomène météorologique
L’épisode pluvio-orageux s’est déroulé en deux temps. La première phase correspond à un phénomène cévenol et se caractérise par d’abondantes précipitations sur l’Ardèche. Ainsi le 3 novembre 2014, la vigilance orange ‘Pluie-Inondation’ est activée à 6 h pour d’Ardèche (07). Avec le déplacement de l’épisode pluvio-orageux vers la vallée du Rhône, la vigilance orange ‘Pluie-Inondation’ est étendue aux départements du Gard (30), de la Drôme (26), du Rhône (69), de l’Ain (01) et de la Saône-et-Loire (71). Les départements de la région Provence-Alpes-Côte-d’Azur sont placés en vigilance orange pour les orages. En fin de soirée, l’Isère (38) et la Loire (42) sont placés en vigilance orange ‘Pluie-Inondation’. Au soir de cette journée, il est alors tombé sur les Cévennes 257 mm à La-Croix-Millet (07), 205 mm à Gravières (07). 

Au matin du 4 novembre, la violence des vents s’ajoute aux nombreuses précipitations. Le pourtour méditerranéen est alors placé en vigilance orange ‘Vagues-Submersion’. Après les nombreuses précipitations de la nuit, la vigilance ‘Pluie-Inondation’ est activée pour la Côte-d’Or (21) puis le Jura (39) et les Vosges (88). En fin de journée, les précipitations se concentrent sur la Haute-Loire (43), la Drôme (26), l’Isère (38) et la Haute-Saône (71). En 24 heures, il est alors tombé 140 mm à Chalon-sur-Saône (71), 110 à Dijon (21) et de 80 à 130 mm sur le Rhône (69). Les Cévennes ont enregistré entre 250 mm et 400 mm depuis le début de l’épisode. 

À minuit (05/11), la grande partie des départements passent en vigilance orange ‘Inondations’. Dans la nuit, l’intensité des précipitations commence à diminuer un peu partout mais la vigilance orange est maintenue dans les départements du Gard (30), des Bouches-du-Rhône (13), du Vaucluse (84), de Saône-et-Loire (71) et des Vosges (88). En fin d’après-midi, seul le département de la Saône-et-Loire (71) reste exposé au risque d’inondation jusqu’au 6 novembre au matin. Sur l’ensemble de l’épisode, les Cévennes ont enregistré d’importantes précipitations avec 358,9 mm à Antraigues (07) et 264 mm à Genolhac (30). Plus au Nord, 154,9 mm d’eau ont été relevés aux Estables (43). À Dijon (21), il est tombé l’équivalent de un mois et demi de pluie soit 112,2 mm. En Saône-et-Loire, à Châlon-Champforgueil (71), c’est l’équivalent de deux mois de pluie qui est tombé avec 136,8 mm. 

Les conséquences hydrologiques
Les inondations consécutives à ces fortes précipitations ont eu lieu localement soit par le ruissellement ou bien par le débordement des cours d’eau. Parallèlement, des coulées de boues et des glissements de terrain ont été signalés occasionnant le décès d’une personne dans les Alpes-Maritimes (06). 

En Ardèche (07), les cours d’eau ont connu une nouvelle crue après celles de septembre et d’octobre 2014. Le 4 novembre au matin, l’Eyrieux a atteint la cote de 2,39 m aux Ollières (07) soit une crue moins importante que celle du 19 septembre (2,44 m) et du 13 octobre (2,84 m). En revanche, à Pontpierre, la cote de 7,57 m dépasse d’une vingtaine de centimètre le niveau de décembre 2003. Un affluent de l’Ardèche, la Volane a également été en crue. À Vallon-Pont-d’Arc, la cote de 7,43 m a dépassé de seulement deux centimètres le niveau du 13 octobre tout en restant loin des hauteurs de 1958 (12,2 m) et de 1890 (17,3 m). Les communes d’Antraigues-sur-Volane (07) et de Vals-les-Bains (07) ont alors fait face à l’irruption des eaux dans les bas quartiers. 

Le bassin du Rhône a également été affecté. Dans la nuit de mardi à mercredi, le débordement de l’Ozon a entrainé l’évacuation d’une centaine de personnes d’un lotissement à Saint-Symphorien d’Ozon (69). À Rive-de-Gier (69), c’est le débordement du Gier qui est à l’origine de l’inondation. À Avignon (84), la cote de 5,53 m a été atteinte le 5 novembre à 6h30 loin de son niveau de décembre 2003 (7,66 m). Toutefois, le débordement du Rhône a conduit les autorités à procéder à l’évacuation de deux campings alors envahit sous 50 à 60 cm d’eau. À Lamotte-du-Rhône (84), trois maisons sur 41 isolées par les eaux ont été évacuées.

En Bourgogne, les départements de la Côte-d’Or (21) et de la Saône-et-Loire (71) ont été les principaux touchés. Dans l’agglomération dijonnaise, l’Ouche a été placée en vigilance orange le 4 novembre à 16 heures. À minuit, la crue a atteint son maximum à La Bussière-en-Ouche (21) puis à 6h à Pont-de-Pany (21) où l’Ouche a dépassé de soixante centimètres son niveau de février 1990. Plusieurs communes comme Charrey-sur-Saône (21) ou Chevigny-Saint-Sauveur (21) ont alors été touchées par les inondations. À Saint-Nicolas-les-Cîteaux (21), 4 pavillons inondés ont été évacués par les services de secours. En Saône-et-Loire, les inondations se sont essentiellement circonscrites aux environs de Chalon-sur-Saône (71). Elles résultent en grande partie du ruissellement consécutif aux fortes précipitations. Les rues se sont trouvées submergées par plusieurs centimètres d’eau rendant difficile la circulation. Une partie des établissements scolaires ont alors été obligés de fermer. Plusieurs maisons se sont trouvées isolées et encerclées par les eaux. Dans le sud-ouest du département, l’Arroux a connu une crue importante. À Digoin (71), la cote d’alerte à 2,30 m a été dépassée d’une cinquantaine de centimètres. Dans la commune voisine de Charolles (71), les rues et les caves des maisons de la ville ont été inondées par le débordement de l’Arconce et de la Semence. En tout, c’est près d’une centaine de maison qui a été inondée. 

Dans les Vosges, la partie amont de la Meuse a été placée en vigilance orange le 5 novembre. À Neufchâteau (88), elle atteint la cote de 3,37 m à 13h. Elle dépasse ainsi son niveau de la crue d’octobre 2013 d’une vingtaine de centimètres et submerge plusieurs rues.

  • 1 mort dans les Alpes-Maritimes
  • En Côte-d’Or (21), près de 500 interventions, 32 véhicules engagés, 65 pompiers sur le terrain
  • Parkings inondés
  • A47 entre Lyon et Saint-Etienne fermée durant plusieurs heures
  • Liaisons ferroviaires interrompues
  • En Ardèche (07), 400 interventions de pompiers
  • Dans la Drôme (26), 50 interventions
  • 1500 demandes d’interventions en Saône-et-Loire
  • Deux campings d’Avignon (84) évacués
  • À Salaise-sur-Sanne (38), un centre commercial touché
  • 44 maisons isolées à Lamotte-du-Rhône (84)
  • Centaine d’évacuation à Saint-Symphorien-d’Ozon (69)
  • Problèmes d’accès à l’eau potable

Vienne (38)

Saint-Symphorien-d'Ozon (69)

Versaugues (71)

Nice (06)

Saint-Désert (71)

Berre-les-Alpes (06)

Contes (06)

Antibes (06)

Charolles (71)

Givry (71)

19 M€ (mise à jour le : 07/03/2017)

Montant des dommages assurés au titre de la garantie légale « catastrophes naturelles » hors automobile

Coût par commune pour l'ensemble du marché

Nombre de communes reconnues Cat Nat : 254

Communes reconnues en état de catastrophes naturelle
  • Presses régionales et nationales
  • Predict
  • Préfectures
  • Municipalités
  • Météo-France
  • Vigicrue

Arrêtés Cat Nat associés