Inondation dans le Centre-Est en novembre 2023

Mise à jour le 30/01/2024


Image Evenement

Les mois d’octobre et novembre ont été marqués par un cumul exceptionnel de pluie dans une frange est du pays et en particulier sur les Alpes et le Jura. Les pluies du 13 au 16 novembre arrivant dans ce contexte de sol saturé et de fonte nivale ont eu pour conséquence de faire déborder de nombreux cours d’eau alpins (l’Arve, l’Arly, l’Isère, entre autres) et jurassiens (par exemple, la Loue, le Doubs) ainsi que leurs affluents entrainant localement des dommages.


Date de début
Nov 13, 2023
Date de fin
Nov 16, 2023

Cours d'eau ayant débordé

  • L'Arve 
  • Le Giffre
  • Le Rhône
  • L’isère
  • Le torrent de Glaize (ou Fougère)
  • La Thur
  • les cours d’eau qui alimentent l’Augronne
  • La Loue
  • Le Doubs



Départements concernés
Doubs (25), Haute-Savoie (74), Haut-Rhin (68), Savoie (73), Vosges (88) ...


Contexte météorologique
En Savoie, les précipitations ont été deux fois supérieures à la normale dès mi-octobre. Ces précipitations se sont accumulées en haute altitude, où une importante quantité de neige était déjà présente, provoquant un ruissellement massif sur les zones en contrebas. Les plus hautes valeurs enregistrées par Météo France ont atteint 126 mm de pluie en trois jours à Valmorel. A Albertville, 4 mois de pluies sont tombés en trois semaines.
 

Situation hydrologique
De la Combe de Savoie à la basse Tarentaise en passant par l’Arly, les cours d’eau ont réagi différemment. Du côté de l’Arly, rivière en terrain de montagne, la situation est restée globalement sous contrôle. L’alerte a été donnée mardi à 16 h et le pic a été atteint à 22 h avec un débit de 450 m3 /s. Dans la région d’Albertville et en Combe de Savoie, l’Isère est sortie presque partout de son lit à quelques exceptions près, notamment à Sainte-Hélène et Grésy-sur-Isère. Elle a frôlé des records avec près de 850 m3 /s à Grignon avec une crue exceptionnelle, au moins cinquantennale. Pour référence, la crue centennale de 1859 avait atteint 1 170 m3/s et les grosses crues enregistrées lors de ces vingt dernières années environ 600 m3/s
En Alsace, le niveau de la Thur a atteint 30 cm de plus dans la nuit du 13 au 14 novembre que lors de la crue de 1990, qui était jusqu'ici la plus importante des dernières décennies sur le territoire.
 

  • De nombreux sous-sols ont été inondés. Des pompages ont dû être mis en place rapidement dans certain cas comme pour l’hôpital de Sallanches.
  • Le village de Notre-Dame-de-Briançon, en Savoie, a été touché par une gigantesque coulée de boue qui a causé d'importants dégâts. Une centaine d'habitations ont été inondées. Des centaines de personnes ont été évacuées en raison des inondations, principalement sur les communes de Magland, Reignier, Sallanches et Etrembières. Un Ehpad a notamment été évacué sur la commune d'Esserts-Blay, non loin d'Albertville, à la suite de dégâts électriques liés aux inondations.
  • A Étrembières (Haute-Savoie), tout un quartier a été plongé sous un demi-mètre d'eau.
  • Plusieurs routes départementales ont été coupées à la circulation, dont la voie sur Berge de Grenoble. Une bretelle de l'A410 et de l'A40 a également été fermée, à cause des risques d'inondation.
  • Les voies SNCF de la gare de Notre-Dame-de-Briançon ont été inondées sur 300 mètres et les dégâts sont très importants. Les travaux de remise en état devraient durer plusieurs semaines.
  • Une centaine de familles ont dû être relogées.
  • Une station d’épuration a été inondée.
     

Sewen (68)

Wildenstein (68)

Esserts-Blay (73)

La Léchère (73)

Étrembières (74)

Reignier-Ésery (74)

Sallanches (74)

Plombières-les-Bains (88)

Saulxures-sur-Moselotte (88)

Nombre de communes reconnues Cat Nat : 22

Communes reconnues en 굡t de catastrophes naturelle

Météo-France, presses régionales et locales