Sécheresse 2021 en France

Mise à jour le 23/12/2021


Image Evenement

Pour la première année depuis 2016, l’année 2021 n’a pas été affectée par une sécheresse de grande ampleur à l’échelle nationale. Cependant, certains départements ont été concernés par un déficit hydrique plus important que la normale, il s’agit essentiellement du sud de la France, des Pyrénées jusqu’à la Méditerranée, y compris la Corse. Les départements de la Charente- Maritime, de Vendée et de la Loire-Atlantique ont également été particulièrement touchés. Quelques communes de Lorraine et de Normandie ont également été concernées.


Date de début
1 janv. 2021
Date de fin
31 déc. 2021


Départements concernés
Alpes-de-Haute-Provence (04), Ardèche (07), Ariège (09), Aude (11), Aveyron (12), Bouches-du-Rhône (13) ...


Hiver 2021 (janvier à mars)

L’hiver 2021 a été relativement humide, en dehors de quelques zones très localisées où le déficit hydrique s’est avéré anormal : c’est particulièrement le cas dans le sud de l’Hérault.


Printemps 2021 (avril à juin)

Les communes touchées par la sécheresse cette année l’ont essentiellement été au printemps : c’est au cours de cette saison que les régions pyrénéennes, de la côte Atlantique (Vendée, Loire-Atlantique, Charente-Maritime) ainsi que dans une moindre mesure, de la région méditerranéenne, ont vu le déficit hydrique s’accroître en dessous des normales de la saison.


Eté 2021 (juillet à septembre) 

L’été 2021 est resté majoritairement humide en juillet et en août dans une grande partie de la France. Ici encore, ce sont les zones les plus au sud du territoire qui ont subi une sécheresse anormalement élevée : région pyrénéenne, Provence et Corse notamment.


Automne 2021 (octobre à décembre)

L’automne 2021 n’a pas été anormalement sec cette année. Seules les régions de Normandie et de Lorraine ont vu parfois des déficit hydriques anormaux. Ainsi, l’inclusion de ce critère, du moins jusqu’à fin octobre, n’ajoute pas de vastes zones éligibles. Les mois de novembre et décembre, bien que ne faisant pas partie des données utilisées pour cette première estimation, n’ont pas été particulièrement secs et n’ajouteront probablement pas de nouvelles zones éligibles.

Fissures sur des constructions en lien avec le retrait-gonflement des sols argileux.

Nombre de communes reconnues Cat Nat : 0

Météo-France, Presse quotidienne régionale