Inondations dans le Gard en septembre 2021

Mise à jour le 27/09/2021


Image Evenement

Le 14 septembre 2021, de fortes précipitations orageuses ont impacté le Languedoc. Dans le département du Gard, un orage stationnaire a provoqué des phénomènes de ruissellement pluvial et le débordement du Vistre, du Rhôny et du Vidourle dans la région Nîmoise.


Date de début
13 sept. 2021
Date de fin
14 sept. 2021

Cours d'eau ayant débordé
  • Le Rhôny
  • Le Vistre
     


Pluviométrie maximale
60.0 mm en 1h
120.0 mm en 24 h


Départements concernés
Gard (30) ...


Contexte météorologique

Le 13 septembre un système dépressionnaire présent sur l´ouest du continent européen à véhiculé un flux instable orienté sud à sud-ouest sur le pays. Cet air instable a provoqué un important épisode pluvio-orageux les 13 et 14 septembre dans la région Languedoc. C’est dans cette configuration qu’un très violent orage s’est formé sur le département du Gard et a concerné une étroite portion à l’ouest/sud-ouest de Nîmes et une partie du bassin du Vidourle. Cet orage, en plus de provoquer d’intenses précipitations et une forte activité électrique est resté stationnaire plusieurs heures au même endroit ce qui a considérablement augmenté les cumuls pluviométriques sur les zones concernées.

En effet il est tombé localement jusqu’à 280 mm à Saint-Dionisy dans le Gard (30) du 13 au 14 septembre dont 111 mm en une heure. Il a été relevé 197 mm à Caissargues, 151 mm à Quissac (30) dont 98,5 mm en une heure, ainsi que 121 mm à Nîmes (30) en 3 heures. Météo-France a estimé l’événement ayant une période de retour centennale pour les précipitations. 

De manière générale, les zones les plus impactées par cet orage stationnaire ont reçues des précipitations supérieures à 90 mm.

Situation hydrologique

En conséquence de ces précipitations intenses et stationnaires les cours d’eau ont répondu de manière rapide et provoqué le débordement du Vistre du Rhôny et du Vidourle le 14 septembre. Au niveau de la station hydrométrique de Bernis (30), le Vistre est passé d’une côte d’environ 40 cm à 3,56 m en une heure. Le niveau du Vistre se situait à environ une cinquantaine de cm de sa crue de référence d’octobre 1988. Des dommages dans la zone commerciale d'Aigues-Vives (30) ont été signalés.

Le Vidourle a vu son niveau augmenter de 2 m à la station de Gallargues (30). Néanmoins les débordements ont eu lieu sur des espaces naturels et agricoles et non dans des zones urbanisées.

En addition du débordement survenu sur certains cours d’eau, l’intensité des précipitations a été propice à des phénomènes de ruissellement importants. Ce fut particulièrement le cas pour les communes situées au sud-ouest de Nîmes avec de nombreuses routes coupées dont une partie de l’autoroute A9 ainsi que des habitations inondées du fait du ruissellement urbain. En effet, ce sont particulièrement les infrastructures routières qui ont été touchées par l’événement orageux, avec jusqu’à 50 cm d’eau sur certains tronçons.  Des véhicules ont été emportés par les eaux durant cet épisode. Des phénomènes de ruissellement pluvial ont également causé des dommages notables dans la région Nîmoise où quelques habitations du centre-ville ont été inondées. Aucune victime n'est à déplorer.

  • Zone commerciale impactée par les débordements à Aigues-Vives (30)
  • Ruissellement pluvial à Nîmes (30), inondations de caves et d´habitations  
  • Autoroutes et routes coupées (A9, D123C, D394, D408, RD6100, D999, D45)
  • Véhicules endommagés lors de l´évènement 
  • Trafic ferroviaire interrompu localement et ralenti le 13 et le 14/09 (TGV et grandes lignes)
  • Collège de Quissac (30) inondé 
  • Environ 3 000 habitations ont subi des coupures d’électricité
  • Débordements dans la Plaine de la Vaunage vignes et parcelles agricoles inondées 

Aigues-Vives (30)

Caissargues (30)

Codognan (30)

Nîmes (30)

Quissac (30)

Nombre de communes reconnues Cat Nat : 60

Communes reconnues en 굡t de catastrophes naturelle

Predict, Franceinfo, Météo-France, Catnat.net, presse régionale et locale