Orages dans le bassin Seine-Normandie en Juin 2021

Mise à jour le 08/09/2021


Image Evenement

Au début du mois de juin 2021 le pays est situé à la rencontre de masses d'air fraîches en provenance de l’Atlantique et d’un air doux et humide venant du Maghreb. En France, un flux d'altitude axé sud-ouest/nord a favorisé la survenance d’un épisode orageux de la Nouvelle Aquitaine aux Hauts-de-France du 3 au 5 juin 2021.
Les cellules les plus actives et pluvieuses ont engendré des cumuls horaires de 20 à 50 mm accompagnés de rafales atteignant 70 à 80 km/h.
Ces orages peu mobiles se sont formés en Normandie, en Ile de France et sur le nord-est du pays engendrant de fortes précipitations, et localement, des inondations par ruissellement pluvial. Les masses d’air ont continué d’osciller sur la France jusqu’au 5 juin, en particulier sur la Haute-Saône, sans néanmoins provoquer d´inondations notables.
 


Date de début
2 juin 2021
Date de fin
4 juin 2021


Pluviométrie maximale
25.0 mm en 1h
47.0 mm en 24 h


Départements concernés
Oise (60), Seine-et-Marne (77), Seine-Maritime (76), Val-d'Oise (95) ...


Contexte météorologique

Entre le 2 et le 4 juin 2021, des épisodes orageux surviennent sur un axe de la Nouvelle Aquitaine aux Hauts-de-France. Touchant jour après jour : l’Oise, la Seine-Maritime et la Seine-et-Marne le 2 juin ; une nouvelle fois la Seine-et-Marne le 3 juin ; et le Val-d’Oise, les Hauts-de-France et le bassin Parisien le 4 juin.

Le 4 juin dans le début de l'après-midi, une réactivation des orages du Massif central jusqu´aux frontières belges et allemandes, a produit des précipitations soutenues sur l'est de la région des Hauts-de-France avec localement des cumuls de 30 à 50 mm en une heure et des rafales de vent de 80 à 100 km/h. Une vigilance orange « orages » a été mise en place du 03/06 au 04/06/2021 sur le Nord-Pas-de-Calais et l’Aisne sans qu’il n’y ait eu d’orages significatifs.

Chronologie des événements orageux :

  • Du 2 au 3 juin : Le 2 juin en Normandie et en Seine-et-Marne il est tombé l’équivalent de 3 semaines de précipitations, soit 50 mm en une demi-heure. Plus précisément à Doudeville (76) deux orages se sont succédés engendrant en une heure 50 mm de précipitations soit l’équivalent d’un mois de pluie. Le précédent épisode orageux de cette ampleur remonte au 26 décembre 1999 où le centre-ville avait été inondé de manière similaire.

En quelques heures, on relève 50mm de pluies dans le département de l’Oise principalement dans le secteur de Chambly (60) et dans le nord du département.

 

  • Le 4 juin : Dans une moindre mesure on relève sur la ville de Paris 16mm de précipitations en un quart d’heure le 4 juin au petit matin. Avec 10.4 mm en 6 minutes à la station Montsouris (plus fort cumul en 6 minutes depuis le 16 mai 2003).

Les orages du 3 juin en soirée au matin du 4 juin se sont caractérisés par de fortes intensités de précipitations accompagnées de grêle. C’est principalement le Val-d’Oise qui a été touché dans la nuit du 3 au 4 juin sur le secteur d’Argenteuil notamment.

  • Le 5 juin : Certains secteurs de Haute-Saône et notamment la ville de Reims (51) ont essuyé des orages importants. On note 57.6 mm de pluie à Semur-en-Auxois (21) soit 2 à 3 semaines de précipitations sans pour autant générer de dommages significatifs aux biens.

Situation hydrologique

Du 2 au 3 juin : On observe de nombreux ruissellements urbains, ainsi que des coulées de boue du fait des fortes intensités des différentes masses orageuses.  

La petite commune de Thieux (77) a été touchée par deux fois, le 2 puis le 3 juin. Jusqu’à un mètre d’eau a été relevé dans certaines habitations. Les services de la mairie estiment environ 130 maisons inondées. A proximité, une vingtaine de maisons ont été inondées sur les communes de Saint-Mard (77) et de Longperrier (77) pour des hauteurs d’eau de 30 à 50cm à Chalautre-la-Petite (77).

En Seine-Maritime, au pic de l’orage il a été relevé 80 cm dans le centre-ville de Doudeville (76) et 1 m d’eau dans certaines habitations à Oudalle (76).

A Lillebonne (76) l’orage du 2 juin n’a pas fait de dégâts mais son ampleur a ravivé le souvenir des inondations du mercredi 9 juin 1993 qui avaient causé des dommages aux biens.

Le département de l’Oise a été fortement impacté avec près de 300 maisons inondées par 50-60 cm d’eau notamment dans le secteur d’Esquennoy (60).


Le 4 juin : Environ 30 maisons inondées à Argenteuil avec des hauteurs d’eau de 50cm dans le secteur du quartier des Coteaux.

  • Dommages principalement aux rez-de-chaussée d’habitations et commerces
  • Axes routiers coupés (accès fermé à l’A86 en Seine-Saint-Denis, stations de métro fermées sur les lignes 12, 13, tramways T1, T6 et T8, D69 en partie fermée dans l’Aisne, Nationale 2 et D404 coupées dans la Seine-et-Marne)
  • Ecole maternelle, salle municipale et office du tourisme de Doudeville (76) inondés par 10 cm d’eau
  • Maison d’assistantes maternelles inondée à Chalautre-la-Petite (77) par 50 cm de boue
  • Près de 500 interventions des pompiers en tout du 2 au 4 juin
  • Pas de blessés ou de décès

Courseulles-sur-Mer (14)

Chambly (60)

Esquennoy (60)

Beuzevillette (76)

Lillebonne (76)

Oudalle (76)

Chalautre-la-Petite (77)

Dammartin-en-Goële (77)

Longperrier (77)

Saint-Mard (77)

Thieux (77)

Argenteuil (95)

Nombre de communes reconnues Cat Nat : 86

Communes reconnues en 굡t de catastrophes naturelle

Keraunos ; Predict ; Franceinfo ; Ouest France, Courrier Picard