Inondations dans le Sud Ouest en mai 2020

Mise à jour le 15/02/2021


Image Evenement

Des cumuls de pluies très importants et des orages ont impacté le Sud-Ouest du pays entre le 9 et le 11 mai 2020.
Ces précipitations exceptionnelles ont engendré des débordements de cours d'eau et des inondations notables ont eu lieu entre le nord des Landes et le sud de la Gironde du 10 au 12 mai.
 


Date de début
10 mai 2020
Date de fin
12 mai 2020

Cours d'eau ayant débordé
  • Gat-Mort

  • Le Brion

  • Le Ciron

  • Le Sidobre

  • La Craste

  • La Midouze

  • Gaves Réunis



Départements concernés
Gironde (33), Landes (40) ...


Contexte météorologique


Née d’une situation dépressionnaire sur la péninsule ibérique, une dégradation pluvio-orageuse s’est durablement installée sur le sud-ouest de la France à partir du 9 mai. Le caractère stationnaire de la dépression a engendré des cumuls exceptionnels entre le nord des Landes et le sud de la Gironde ainsi que sur les reliefs du sud-est du Tarn les 10 et 11 mai. En effet, il a plu sur ces départements l’équivalent de près de 2 mois de précipitations en moins de 36 h. Les cumuls ont localement atteint une période de retour centennale.


Depuis le 10 mai au matin, 136 mm de pluie ont été mesurés à Retjon, 136 mm à Belin-Bélie, 90 mm à Mont-de-Marsan (40) et 77 mm à Bordeaux (33). Sur le bassin d’Arcachon 97 mm ont été relevé en 24 h. Il s’agit du second cumul le plus important mesuré sur 24h depuis le début des relevés pluviométriques, le record étant établi à Biganos (33) pour 141,8 mm en 1972. Dans le Tarn, des cumuls de 150-200 mm correspondant à un mois et demi de précipitations ont été mesurés entre Labastide-Rouairoux et Mazamet (81) en moins de 36 h. 

 

Situation hydrologique


C’est essentiellement sur les bassins de l’Adour et de la Garonne, dans le sud de la Gironde et le nord dans les Landes, que ces précipitations exceptionnelles ont engendré des débordements de cours d’eau et des inondations de biens. En effet, dans le Tarn, l’Agout et le Tarn ont occasionné majoritairement des inondations de caves et de voiries dans les quartiers riverains des berges de ces rivières.


Dans les bassins de l’Adour et de la Garonne, des débordements de cours d’eau ont été observés entre le nord des Landes et le sud de la Gironde du 10 au 12 mai. Dans le sud de la Gironde, le Brion petit affluent de la Garonne, a débordé à Langon et inondé les habitations les plus proches des berges, allant de 50 cm d’eau à 1m40 dans une habitation du hameau de Gacian. A Saint-Morillon, le Guat mort a inondé des habitations avec 40 cm de hauteur d’eau. A Noaillan, de 20 cm à 1 m d’eau ont été mesurés, la commune étant située à la confluence de deux petites rivières, le Ciron et le Rous. En amont de Noaillan à Villandraut, quelques maisons ont été inondées par 20 à 40 cm d’eau et près de 1.50m a été mesuré dans les caves. Le Ciron est entré dans une crue centennale, semblable à celle de 1928, engendrant des dégâts importants à Preignac aux maisons et aux vignes. A Arbis, l’église a été inondée par le ruisseau de Saint-Pierre de Bat. 


Dans les Landes, à Villeneuve-de-Marsan le Midou a atteint une hauteur maximale de 5,50 m le 12 mai soit près d’1 m de moins que lors de la crue historique de janvier 2014. En revanche, à Mont-de-Marsan, la Midouze, a atteint 6,36 m le 12 mai dans l’après-midi soit 50 cm de plus que lors de la crue historique de janvier 2009.


A Sore, commune rurale de la forêt des Landes traversée par la Petite Leyre, 30 à 40 cm d’eau ont été mesurés dans le quartier Harribey. A Origne, dans le Sud de la Gironde, les nombreux petits cours d’eau traversant la commune ont inondé les habitations les plus proches du ruisseau de Cap Béarn et du fossé des Déjuntés notamment.
Enfin, à Léognan près de Bordeaux, la crue de la rivière Eau Blanche a provoqué des inondations dans certaines des habitations riveraines du cours d’eau, notamment dans la rue Kléber où près de 10 habitations auraient été inondées.

Du fait des pluies conséquentes et de la saturation en eau des sols, certaines parcelles agricoles sont restées inondées plus de 24 h en Gironde et dans les Landes. Enfin, lors de cet épisode, on dénombre près de 25 coupures de routes au total. Sur la D651 un pont s’est effondré à la hauteur de Sore dans les Landes. Près de 50 personnes lors de cet événement ont été évacuées et l’on ne déplore aucun décès.
 

  • Habitations inondées 

  • Eglise d’Arbis inondée

  • Plus de 500 interventions de pompiers en Gironde, près 150 dans les Landes (intervention pour pompages de sous-sols comprises)

  • 21 routes coupées en Gironde + effondrement d’un pont sur la D651 + 4 fermées dans le Libournais

  • Près de 50 personnes évacuées 

Belin-Béliet (33)

Langon (33)

Mios (33)

Noaillan (33)

Origne (33)

Preignac (33)

Pujols (33)

Saint-Morillon (33)

Villandraut (33)

Mont-de-Marsan (40)

Sore (40)

Nombre de communes reconnues Cat Nat : 172

Communes reconnues en 굡t de catastrophes naturelle

Météo-France ; Predict, CatNat.net ; Franceinfo ; Ouest-France, Sud-Ouest, actu.fr, France 3, France Bleu