Inondations dans l'Aude et les Pyrénées Orientales en janvier 2020

Mise à jour le 05/02/2021


Image Evenement

A partir du 21 janvier 2020, la tempête Gloria a provoqué des intempéries remarquables à l’Est de la chaîne des Pyrénées, en Catalogne, puis sur la région Occitanie les 22 et 23 janvier. Des cumuls de pluie importants ainsi que des chutes de neige abondantes à basse altitude suivies d’un redoux ont entrainé la crue de nombreux cours d’eau du piémont Pyrénéen et des inondations notables sur l’Agly dans les Pyrénées-Orientales et l’Aude amont les 22 et 23 janvier 2020. Du côté Espagnol, les intempéries ont causé 13 décès et 3 disparus. En France cet épisode n’a causé aucune victime.


Date de début
21 janv. 2020
Date de fin
23 janv. 2020

Cours d'eau ayant débordé
  • Aude

  • Salz

  • Agly

  • Tech

  • Têt

  • Boulzane



Départements concernés
Aude (11), Pyrénées-Orientales (66) ...


Contexte météorologique

Le 21 janvier, une dépression provenant des Baléares s’est installée entre l'Espagne et la Méditerranée occidentale. Accompagnée d'un flux d’air humide d'Est à Sud-Est, la tempête Gloria s’est positionnée sur les contreforts orientaux des Pyrénées en générant de fortes intempéries entre la Catalogne Espagnole et la région Occitanie. Cet épisode méditerranéen de type Aiguat s’est caractérisé par des précipitations pluvieuses et neigeuses remarquables enregistrées du 20 au 23 janvier.


Selon Météo-France, il est tombé dans les Pyrénées-Orientales et l’Aude l’équivalent de 5 mois de pluie en 72h, soit 426 mm à Arles-sur-Tech (66), 365 mm à Serralongue (66), 339,5 mm à Argeles-sur-Mer (66), 351 mm à Amélie-les-Bains (66), 309 mm à Rodes (66), 189 mm à Sougraigne (11) et 160 mm à Granes (11). 
 

Le 23 janvier, de nouvelles précipitations se sont produites et les cumuls ont atteints 200 à 350 mm sur la moitié Sud des Pyrénées-Orientales. Ainsi, plus d’1 m de neige a été relevé sur les Pyrénées dans le massif du Canigou (66). Les 22 et 23 janvier, la fonte des neiges sur les reliefs en dessous de 1800 m et les pluies abondantes en basse altitude ont contribué à augmenter fortement le débit des cours d’eau situés sur les piémonts pyrénéens et plus en aval, en plaine. Cet épisode méditerranéen remarquable de type Aiguat se produit en moyenne tous les 10 ou 20 ans. Les derniers Aiguat notables avaient eu lieu en janvier 1986, en janvier 1992 et en décembre 2008. A partir de l’après-midi du 23 janvier, les pluies ont concerné les Cévennes avec des cumuls enregistrés moins importants et pas de dommages significatifs rapportés dans les départements limitrophes du massif (l’Hérault et la Montagne Noire notamment).


Sur le littoral roussillonnais, une forte houle a été observée avec des hauteurs significatives de vagues de vagues de 5.1m à Banyuls et de 4.2m à Leucate (66) avec une direction sud-ouest. La surcote météorologie est restée faible puisqu’elle a atteint 26cm à Leucate et 30cm à Port La Nouvelle. Néanmoins, cet épisode ne semble pas avoir entrainé de submersions significatives sur le littoral.
 

Situation hydrologique

Après avoir sévèrement impacté l’Espagne, les fortes intempéries pluvieuses et neigeuses cumulées à un redoux ont provoqué des inondations majeures sur les cours d’eau de la région Occitanie les 22 et 23 janvier dans l’Aude et les Pyrénées-Orientales.


Les cours d’eau côtiers des Pyrénées-Orientales tels que l’Agly, la Têt, le Tech et le Réart ainsi que les cours d'eau situés en amont du bassin versant de l’Aude, notamment les tronçons de l’Aude amont, le Lauquet et l’Hers, ont fortement réagi aux cumuls de pluies et à la fonte des neiges. Le 22 janvier dans l’après-midi, l’Agly et la partie amont de l’Aude (de Quillan à Carcasonne) ont été placés en vigilance rouge. A titre préventif, des communes ont été évacuées dans les  Pyrénées-Orientales et l’Aude face à la montée progressive du niveau de ces cours d’eau. Les évacuations ont été effectuées le 22 janvier dans la soirée dans les communes de Claira, Torreilles, Saint-Laurent-de-la-Salanque, Le Barcarès, Pia et Rivesaltes (66) et pour des dizaines de communes riveraines des tronçons amont de l'Aude (11).


La crue de l'Agly a provoqué des inondations dans  les bas quartiers à Saint-Paul-de-Fenouillet (66). Le fleuve a atteint 7m20 le 22 janvier, dépassant de 20 cm la crue historique de septembre 1992 et de près d’1 m la crue d’octobre 2018. À Quillan (11) l'Aude a atteint 2m22, côte la plus élevée depuis la crue de mars 1974, proche des Plus Hautes Eaux Connues (correspondantes à la crue le 13 septembre 1963, soit 2m45).


En conséquence plusieurs centaines d’habitations ont  été inondées dans l’Aude et les Pyrénées Orientales. A Carcasonne (11), la crue de 2018 a été dépassée, avec 5m60 atteint dans la nuit du 22 au 23 janvier. A Limoux, l’Aude a atteint 5m96 dépassant également la crue de septembre 1992. Quelques rues de la commune ont été inondées par 20 à 30 cm d’eau. A Trèbes, près de 30 cm ont été mesurés dans les rues riveraines de l’Aude. A Puichéric (11), les parties basses du village ont été inondées. Près de 40 habitations ont été impactées. A Claira (66), une surverse au niveau de la digue de l’Agly a entrainé l’inondation du quartier de Mas Bordas. A Rivesaltes (66), plusieurs quartiers ont été inondés par l’Agly. A Villelongue-de-la-Salanque (66), la Têt s’est engouffrée par une brèche de la digue inondant des habitations. A Perpignan, la Têt a atteint 3m25 le 23 janvier. Des commerces ont été fermés à titre préventif. Aucun sinistre n’a été signalé dans la commune. À Argelès-sur-Mer, le quartier du Racou, entre plage de sable et côte rocheuse, a été exposé à une houle violente. 
De nombreuses routes ont été submergées dans l’Aude et les Pyrénées Orientales du 21 au 23 janvier. 
 

  • Habitations et commerces inondés (250 sinistres enregistrés à Limoux) 

  • 23 000 foyers privés d’électricité entre la station du Font Romeu et l’Andorre (pylône de la RTE tombé sous le poids de la neige dans la nuit du 22 au 23 janvier)

  • Près de 2000 personnes évacuées (1500 dans les Pyrénées Orientales et plus de 250 dans l’Aude)

  • Commerces et établissements scolaires fermés

  • Routes coupées

  • Lignes SNCF Béziers/Cerbère et Béziers/Sète fermées

Alet-les-Bains (11)

Carcassonne (11)

Couiza (11)

Espéraza (11)

Limoux (11)

Puichéric (11)

Quillan (11)

Trèbes (11)

Claira (66)

Rivesaltes (66)

Sainte-Marie (66)

Saint-Paul-de-Fenouillet (66)

Torreilles (66)

Nombre de communes reconnues Cat Nat : 202

Communes reconnues en 굡t de catastrophes naturelle

Météo-France ; Predict ; Keraunos ; CatNat.net ; Franceinfo ; France3 Occitanie ; La Dépêche du Midi ; La Chaîne Météo, Copernicus EMS