Inondations de Corse en décembre 2019

Mise à jour le 17/06/2020


Image Evenement

A partir du 20 décembre, des vents forts ont été générés par une différence importante entre les basses pressions établies sur les îles Britanniques et hautes pressions au large du Maroc. Du 21 au 22 décembre, la tempête Fabien a balayé l'Ouest, le tiers Sud de la France et la Corse avec des rafales de vents parfois supérieures à 200 km/h (Cap Corse). Accompagnée de pluies abondantes, la tempête a provoqué une montée des cours d’eau de la façade Atlantique, du Sud-est et de la Corse. En Corse-du-Sud et en Haute-Corse des crues torrentielles, avec une perturbation des écoulements sur le littoral, ont entrainé des dommages significatifs le 21 et le 22 décembre. Aucune victime n’est à déplorer.


Date de début
20 déc. 2019
Date de fin
22 déc. 2019

Cours d'eau ayant débordé

Le Tavignanu ; La Gravona ; Le Rizzanese ; Le Golo ; Le Vecchio ; Le Prunelli



Départements concernés
Corse-du-Sud (2A), Haute-Corse (2B) ...


Contexte météorologique :

La tempête Fabien  a traversé la Manche le 21 décembre et a produit de puissantes rafales de vent sur l'Aquitaine, l'Occitanie et la Corse. Accompagnant ce front dépressionnaire, un régime de précipitations de traîne et orageuses s'est déployé depuis la façade Atlantique et a poursuivi sa progression vers l’Est en balayant l’Occitanie, le Sud-Est et la Corse. L’épisode pluvieux accompagnant la tempête a été particulièrement intense sur le Sud-Est du pays. La zone entre Vaucluse et Alpes-de-Haute-Provence a été balayée par les pluies, ces dernières se sont ensuite intensifiées sur le Var et les Alpes-Maritimes pour atteindre la Corse le 20 décembre dans l’après-midi. C'est sur l’île que les cumuls et les vents ont été les plus importants. A Bastia, le record du 8 février 1984 (165 km/h) a été battu dans la nuit du 21 au 22 décembre, avec des rafales à plus de 170 km/h et des pointes à 206 km/h sur le Cap Corse.

En 48h, il est tombé 246 mm à Vivario (2B), 240 mm à Quenza (2A), 205 mm à Sampolo (2A), 180mm à Petreto-Bicchisano (2A), 146mm à Quenza (2A), 222mm à Peille (06), 156mm à Coursegoules (06), 112mm à Menton (06),140mm à Caussols (06), 131mm à Belgentier (83), 121mm à Saint-Christol (84) et 100mm à Glandage (26). Sur les Cévennes, 100 à 150 mm ont été relevés en 24 h dans certains secteurs.


Situation hydrologique :

Dans l'Ouest du pays, les crues de la Vilaine et du Semnon (Bretagne et Pays de la Loire) ont atteint des niveaux significatifs sans pour autant causer de dommages. En effet, dans cette région les niveaux ont été inférieurs à ceux de la crue de 2014. Des crues se sont également développées sur le Calavon-Coulon dans le Vaucluse et se sont propagées sur la Durance. Dans le Sud-Est, les crues sur le Gapeau, le Var, la Siagne et  la Vésubie ont été rapportés. De nombreux cours d'eau descendant des Alpes sont également entrés en crue. Néanmoins ces crues survenues dans le Sud-Est n’ont pas causé de dommages aux biens.

Au cours de ces intempéries, de nombreuses routes ont été coupées par les cours d’eau ou des glissements de terrain notamment à Saint-Agnès (06)  à proximité de Menton où une habitation a été endommagée par un éboulement.

En Corse, plusieurs cours d’eau ont entrainé des crues et des dégâts notables. Entre les régions d’Ajaccio et de Sartene (2A), les principaux fleuves sont entrés en crue. La rivière Gravona dont l’embouchure est dans le Golfe d'Ajaccio a envahi les pistes l’aéroport d’Ajaccio et les locaux d'Air Corsica ont été évacués. Le trafic aérien a été suspendu pendant plus de 48h. Les autres aéroports insulaires sont également été fermés. Ce fleuve côtier traversant Ajaccio a subi une crue cinquantennale. Sur le littoral Ouest de la Corse, la mer a été très agitée et les liaisons maritimes entre la Corse et le continent ont été interrompues pendant la tempête. La station de La Revellata à Calvi (2B) a mesuré une houle de 7.4m, cette dernière ayant fortement contribué à ralentir l’écoulement des fleuves vers la mer. En revanche les inondations par submersion marine ont été limitées compte tenu des faibles coefficients de marée. 

Le Vecchio, le Golo (2B) et la Rizzanèze (2A) ont également provoqués des inondations. Près du Golfe d’Ajaccio à Bastelicaccia (2A), le Prunelli a causé des dégâts et plus d’un mètre d’eau a été mesuré dans certaines habitations. La commune d'Ocana (2A) a été atteinte par la crue torrentielle des deux cours d'eau qui traversent le village. Les habitations et les commerces riverains de ces cours d’eau ont été inondés et endommagés par les forts débits. Dans la commune d'Eccica-Suarella (2A) une société de location de kayaks a subi de nombreux dégâts matériels.

•    Secteur de l’aéroport d’Ajaccio inondé (2A)
•    1.70m d’eau dans les maisons à Bastelicaccia (2A)
•    Inondations à Ocana (2A)
•    Habitations et commerces inondés et endommagés par les crues torrentielles (2A et 2B)
•    Dégâts matériels importants à Eccica-Suarella (2A)  (société de location de matériel nautique)
•    Routes coupées et endommagées 
•    Ponts endommagés
•    Traffic perturbé, ferries et aéroport à l’arrêt pendant 2 à 3 jours

Ajaccio (2A)

Bastelicaccia (2A)

Eccica-Suarella (2A)

Ocana (2A)

Lucciana (2B)

Nombre de communes reconnues Cat Nat : 57

Communes reconnues en 굡t de catastrophes naturelle

Predict, Cat.Nat.net, Météo-France, Keraunos, La Chaîne Météo, Le Monde, France Bleu, Ouest France, France 3 Régions, Libération