Orages de Rhône-Alpes en septembre 2008

Mise à jour le 21/05/2018


Image événement
Du 3 au 6 septembre, des pluies diluviennes se produisent dans la vallée du Rhône, en particulier sur le sud de l´Ardèche et de la Drôme. Outre l’intense ruissellement qui s’est déclenché, des chutes de grêle ont occasionné des dommages aux vignobles tandis que plusieurs personnes ont été blessées dans un camping près de Pézenas. Le 6 septembre, un des pluies diluviennes touche la région Rhône-Alpes. Une nouvelle vague orageuse se déclenche sur ces mêmes régions le 11 septembre, occasionnant quelques inondations urbaines (Nîmes), mais sans comparaison avec l’événement présent et n’entrant pas dans ce descriptif.
34 M€
Dommages assurés hors automobile

Date de début
03/09/2008
Date de fin
06/09/2008

Cours d'eau ayant débordé
Doux (Tournon), Cance, Ay, Crues subites de petits torrents (notamment dans la Drôme et l’Isère)

Pluviométrie maximale
101 mm en 1h
176 mm en 24 h


Départements concernés
Ardèche (07), Drôme (26), Isère (38), Rhône (69), Vaucluse (84)

 

LE PHENOMENE METEOROLOGIQUE :

La vallée du Rhône rassemble un ensemble de facteurs favorisant le développement d´orages parfois forts dès le courant de l’après-midi du mercredi 3 septembre, devenant violents en soirée. En effet, on observe la persistance en basse couche d’une masse d´air chaud et humide, alors qu’un front froid actif progresse en direction de la région Rhône Alpes. Ce conflit de masses d’air génère une forte instabilité avec de puissantes rafales de vent du Sud dans le courant de l’après-midi sur la région lyonnaise.

Des orages fortement électriques, accompagnés de grêle et de fortes précipitations se développent sur la région dès le mercredi 3 septembre au soir. Des valeurs de 25 à 35 mm en une demi-heure ont été relevées de la Haute-Loire au Jura sous les plus forts orages, parfois accompagnés de grêle. Météo France a relevé sur l´aéroport de Lyon une rafale de vent à 108 km/h, la plus forte enregistrée depuis la tempête de décembre 1999.

L´axe orageux s’étend alors du Sud de la Lozère (avec même un puissant orage dans l´est de l´Hérault) jusqu´au département de l´Ain, pour un maximum d´intensité de l´Ardèche au nord de l´Isère. On relevait déjà 176 mm sur la commune de Berzème en Ardèche, dont 63 mm en une heure et 19 mm en 6 minutes. Il tombe localement jusqu´à 70 mm d’eau sur ce département entre 19 et 20h. Les pluies restent sur le sud de l´Ardèche, jusqu´au centre de la Drôme. Le panache pluvieux se poursuit, de manière plus modérée, atteignant Lac Léman.

Parmi les plus forts cumuls, on relève à Montélimar 119 mm tombés en deux heures de temps (entre 20 et 22h), dont 66 mm en une heure, provoquant des inondations.

Dans la nuit du 3 au 4, tout le nord-est du Gard, le sud de la Drôme et le nord du Vaucluse sont concernés par de violentes précipitations parfois supérieures à 100 mm/h. De fait, et compte tenu de la faible mobilité du système, il s´apparente désormais à un orage « en V » dont le flanc sud-est le plus actif s´étire du nord de la région nîmoise jusqu´à l´est de la Drôme. Dans le Vaucluse, il tombe 64 mm à Orange en 1h, mais surtout 110 mm à Visan dont 87 mm tombés entre 22 et 23h. Les bassins de l´Ouvèze (tristement célèbre) et de l´Aygues sont au cœur de ce système orageux intense.

Le jeudi 4 au matin, la situation est plus calme, mais des pluies persistent encore en vallée du Rhône. Elles sont plus soutenues du nord du Vaucluse à la Drôme en remontant sur le département du Rhône. On relève 100 à 140 mm autour de Montélimar et 92 mm à Romans sur Isère. Des rafales de vent ont été mesurées sous les cellules orageuses, atteignant 107km/h à Lyon, 90km/h à Montélimar, et de 70 à 100km/h sur les Savoies et l´Isère.

En fin de journée du 4, une deuxième vague orageuse se déclenche sur Rhône-Alpes. D´une part, des orages accompagnés de pluies soutenues se forment sur l´ouest et le sud-ouest du Massif Central, notamment dans l´Aude, le Tarn et l´Aveyron. Les cellules orageuses, virulentes, en particulier dans la région de Millau avec de la grêle, circulent relativement vite dans un flux de secteur sud-ouest très dynamique.

D´autre part, un nouvel axe orageux bien organisé du nord de l´Ardèche à l´Ain s’amorce. Cette ligne engendre des orages puissants et durables, occasionnant des inondations locales comme dans le nord de l’Isère. D´autres inondations et coulées de boue sont signalées dans la région de Vienne suite aux fortes pluies de l´après-midi.

Dans le même temps, une ligne pluvio-orageuse très intense court du sud-ouest de l´Ardèche à l´Isère, donnant encore de très fortes précipitations notamment dans la région de Valence. Le corps pluvieux remonte au nord jusqu´à Dijon. L´ensemble de la ligne se déplace lentement vers l´est, laissant parfois 40 à 50 mm en une heure.

En milieu de nuit, un puissant système orageux traverse le Midi de la France de la Montagne Noire à la Camargue via Montpellier, puis s´évacue par les Bouches du Rhône en perdant de sa vigueur, mais en donnant tout de même un bon orage sur la région d´Aix en Provence. La ligne orageuse de la moyenne vallée du Rhône s´attarde encore dans la Drôme après avoir définitivement quitté l´Ardèche. Elle concerne également les départements allant de l´Isère au Doubs. Globalement, les régions qui ont enregistré la veille des cumuls de l´ordre de 100 mm ont parfois reçu encore 50 à 80 mm le jeudi. L´épisode prend fin en cours de nuit.

Le samedi 6 septembre, la troisième vague orageuse se déclenche. Elle s´étend de l´est de l’Ardèche jusque sur l´Ain et la Haute Savoie, avec des intensités plus fortes de l´Ardèche à l´Isère sous les cellules orageuses les plus actives. Plus au sud, cette ligne se prolonge vers l´ouest du Vaucluse et les Bouches du Rhône. Dans la région de Vienne (38), Météo-France avait déjà relevé 50mm.

L’après-midi, les pluies orageuses persistent sur les départements de la vallée du Rhône, mais c´est surtout la Drôme qui est la plus touchée. Cette ligne de pluies remonte toujours vers l´Isère, l´Ain et la Haute-Savoie, avec des intensités moins fortes. Les cumuls (provisoires) relevés par Météo-France depuis la reprise de ce deuxième épisode pluvio-orageux affichent 111mm à Colombier le Jeune (07), plus de 80 mm vers Tain l´Hermitage et Vienne, 80 mm à Saint Christophe (26) et 60 mm dans le Bugey (01).

En soirée, une zone pluvieuse se réactive du Languedoc à la vallée du Rhône : l´ensemble des départements de la région Rhône-Alpes est à nouveau concerné par ces pluies. Des intensités modérées (10 à 30 mm/h) sont observées sur la Drôme, l´Isère et l´Ardèche après une accalmie temporaire.

Ces nouvelles précipitations se décalent vers l´Est progressivement. A Echirolles, près de Grenoble, le toit d´un magasin s´est effondré sur les clients: 10 personnes sont blessées dont 3 grièvement (2 personnes ensevelies sous les décombres seront secourues plus tard).

Une coulée de boue issue du ruissellement torrentiel traverse le village de St Donat sur l´Herbasse (26), causant de très importants dégâts aux habitations, commerces, véhicules et à la voirie.

Enfin, en milieu de nuit, les pluies évacuent la vallée du Rhône, s´attardant encore sur l´est et le sud de la Drôme. Les températures ont parfois chuté de 14 degrés en 4 heures avec le passage du front froid. Avec ce rafraîchissement, l’activité orageuse cesse sur le pays.

 

LES CONSEQUENCES HYDROLOGIQUES :

Du 3 au 6 septembre, un contexte fortement instable sur la France provoque le déclenchement de 3 vagues orageuses successives sur le couloir rhodanien. Ces puissants orages de fin d’été peuvent être assimilés au premier épisode « cévenol » de la saison en raison de leur persistance et de leur extension géographique, avec les conséquences propres aux régions escarpées : ruissellement torrentiel, crues éclairs et coulées de boue. Cet épisode sera suivi d’une nouvelle vague pluvieuse intense dans la soirée du 11 septembre, avec là encore des cumuls pluviométriques remarquables, mais qui n’auront pas les conséquences que l’on connaît présentement.

Lors de cet épisode, l’on assiste à des phénomènes de ruissellement torrentiel intense, notamment dans la Drôme où une vague de plus d’un mètre traverse le village de St-Donat, emportant les voitures des rues du centre-ville. Des inondations se produisent en milieu urbain, notamment par saturation des réseaux d’évacuation des eaux pluviales (agglomération de Grenoble par exemple). Par ailleurs, les cours d’eau descendant des Préalpes (du nord comme du sud) connaissent une montée significative, et sont placés en niveau de vigilance jaune par Vigicrues. La situation est plus tendue sur les cours d’eau issus des Cévennes et descendant en rive droite du Rhône : c’est le cas pour trois rivières au débit de type montagnard : l’Ay, la Cance et le Doux, tous trois en Ardèche, et placés alors en niveau de vigilance Orange.

  • Inondations en milieu urbain
  • Circulation interrompue sur l’autoroute A7 par les inondations
  • Coulées de boue et chutes d’arbres
  • Dégâts causés par la grêle aux vignobles dans le secteur de Pézenas
  • Campings dévastés par les rafales de vents et la montée des eaux
  • Dégâts aux habitations et commerces : à Echirolles (près de Grenoble)
  • La toiture d’un magasin s'effondre sur des clients. 12 personnes sont blessées
  • Ruissellement torrentiel et crue éclair : une vague de 1m70 déferle sur le village de St Donat sur l'herbasse (26)
  • Voitures emportées
  • Évacuation et mise en sécurité de dizaines de personnes

Ponsas (26)

Hauterives (26)

Tain-l'Hermitage (26)

Tournon-sur-Rhône (07)

Saint-Donat-sur-l'Herbasse (26)

Montélimar (26)

Saint-Barthélemy-de-Vals (26)

Chanos-Curson (26)

Saint-Jean-de-Muzols (07)

Crest (26)

34 M€ (mise à jour le : 18/01/2016)

Montant des dommages assurés au titre de la garantie légale « catastrophes naturelles » hors automobile

Coût par commune pour l'ensemble du marché

Nombre de communes reconnues Cat Nat : 273

Communes reconnues en état de catastrophes naturelle

Arrêtés Cat Nat associés