Inondations du Nord de janvier à février 1995

Mise à jour le 21/05/2018


Image événement
Après une année 1994 bien arrosée (cumul pluviométriques annuel supérieur aux normales de 8%) ayant provoqué la saturation des sols, la moitié Nord du pays connaît un mois de janvier exceptionnellement pluvieux et tempétueux (26 jours de pluie sur 31) dû à la persistance d’un flux perturbé de Sud-Ouest. Ainsi, entre le 17 et le 25 janvier, pas moins de 7 dépressions se succèdent. Aux cumuls importants de l’année 94 viennent donc s’ajouter des pluies continues sur l’ensemble des bassins versants de la moitié Nord de la France. L’excédant de précipitations s’échelonne de 20 à 200% selon les régions.
360 M€
Dommages assurés hors automobile

Date de début
17/01/1995
Date de fin
20/02/1995

Cours d'eau ayant débordé
Loire, Seine, Oise, Marne, Meuse, Moselle

Pluviométrie maximale
19.0 mm en 1h
138.0 mm en 24 h


Départements concernés
Aisne (02), Ardennes (08), Bas-Rhin (67), Calvados (14), Charente (16), Charente-Maritime (17) ...

 

C’est donc l’ensemble du réseau hydrographique qui a été concerné par les crues (aval de la Loire, Seine, Oise, Marne, Meuse, Moselle). Ainsi, l’Oise, la Seine, la Marne et les cours d’eau Vosgiens ont-ils connu des crues infra cinquantenales alors que l’Ouest a été affecté par des crues cinquantenales et centennales.

Localement (agglomération de Rouen, Nantes) les inondations ont été accentuées par les forts coefficients des marées qui ont entravé l’écoulement de la Seine et de la Loire.

Cet épisode typique des crues de plaine a été caractérisé par une durée importante de la submersion (> 2 semaines) parfois du fait de la conjugaison de plusieurs crues successives (Oise). Seule les Vosges où les cours d’eau ont un régime plus torrentiel du fait de la fonte brutale de l’épaisse couche neigeuse (1 m) présente sur les reliefs font exception à cette règle.

L’importance du coût de cet événement est à mettre en rapport avec sa durée, avec son extension géographique très large et avec le fait qu’il a affecté des secteurs fortement urbanisés.

  • Plusieurs milliers de personnes évacuées et / ou relogées
  • Habitations (> 5000), parking, bâtiments publics et commerces inondés parfois sous plus de 1,80 m d’eau par endroit
  • Nombreuses usines (PSA, Val-Thomé, Deville, Atelier Janve, LCAB, SVR) et grandes surfaces (Cora)
  • Dégâts dus aux effets du vent (toitures arrachées, chutes de débris sur les automobiles)
  • Pollution chimique
  • Problèmes d’approvisionnement en eau
  • Pertes d’exploitations commerciales et agricoles

Charleville-Mézières (08)

Givet (08)

Caen (14)

Mondeville (14)

Ouistreham (14)

Quimper (29)

Angers (49)

Cheffes (49)

Alençon (61)

Le Mans (72)

360 M€ (mise à jour le : 18/01/2016)

Montant des dommages assurés au titre de la garantie légale « catastrophes naturelles » hors automobile

Coût par commune pour l'ensemble du marché

Nombre de communes reconnues Cat Nat : 3516

Communes reconnues en état de catastrophes naturelle

Arrêtés Cat Nat associés