Mise à jour le $dateModificationStr


Image événement
Le 21 septembre, les températures dépassent largement les normales saisonnières sur la moitié Sud de la France (29 °C sur les bords de la Garonne et à Clermont-Ferrand). Une zone de basses pressions située sur le proche Atlantique génère une perturbation dont le front froid axé du Nord-Ouest de l’Espagne à la Bretagne matérialise la transition entre l’air chaud présent sur la France et l’air frais et humide Atlantique. 
$coutMarche.getString("coutStr")
Dommages assurés hors automobile

Date de début
01/01/1970
Date de fin
01/01/1970

Cours d'eau ayant débordé
L’Ouvèze, L’Ardèche, la Beaume, la Sourdoire

Départements concernés


 

Le net contraste thermique entre ces deux masses d’air provoque une convection très active et la formation de foyers orageux importants, d’abord sur le Massif Central puis sur les départements de la Vallée du Rhône et du Sud-Est.

Sous les orages les précipitations sont très violentes et intenses. Les cumuls précipités sur 24 h sont localement très importants. Des averses de grêle ainsi que des bourrasques de vent tourbillonnant (rafales dépassant les 120 km/h en Ardèche) sont également à noter. La durée de retour de telles précipitations est très variable en fonction des lieux retenus mais en de nombreux points elle dépasse 50 ans, voire les records historiques.

Ces précipitations intenses se sont abattues sur des régions au relief marqué (pentes) et au réseau hydrographique essentiellement composé de cours d’eau aux bassins versants de petite taille. Le temps de réaction des rivières a donc été extrêmement rapide provoquant ainsi de nombreuses inondations torrentielles (phénomène de crues éclair) sur l’Ardèche, la Beaume, la Sourdoire et surtout l’Ouvèze avec des conséquences souvent dramatiques.

  • 50 morts et des dizaines de blessés
  • Destructions totales et / ou endommagements importants d’habitations et de locaux commerciaux et industriels
  • Inondations d’habitations, de locaux industriels et de commerces
  • Terrains emportés par érosion des berges et glissements de terrains
  • Toitures emportées
  • Destructions de cultures par averses de grêle
  • Destructions d’infrastructures routières par glissements de terrains et coulées de boue
  • Pertes d’exploitation agricoles et commerciales

$coutMarche.getString("coutStr") (mise à jour le : $dateCoutPrincipalStr)


Nombre de communes reconnues Cat Nat : $vueMarche.getString("nombreCommunesReconnuesCatNat")

Communes reconnues en état de catastrophes naturelle

Arrêtés Cat Nat associés