Séisme du Teil en novembre 2019

Mise à jour le 14/02/2020


Image Evenement

Le 11 novembre 2019 à 11h52, un séisme de magnitude locale 5,2 selon le Bureau Central de Sismologie (BCSF) du Réseau National de Surveillance Sismique (RéNaSS) a été ressenti dans la moyenne vallée du Rhône à proximité de Montélimar (26). L’épicentre a été localisé sur la commune du Teil (07) à une faible profondeur de 2 km. Les dégâts sont importants à proximité même de l’épicentre du fait de la profondeur inhabituelle d’un tel séisme pour la métropole.

L’intensité macrosismique a été évaluée à VII (échelle EMS-98) par le BCSF pour les communes du Teil et de Viviers en Ardèche - à VI pour de nombreuses communes environnantes. La majeure partie des dégâts se concentrent au Teil où plus d’une centaine de bâtiments sont pour tout ou partie effondrés. La secousse a occasionné des chutes de cheminées, de nombreuses fissures et des effondrements partiels sur les bâtiments les plus vulnérables.


Date de début
11 nov. 2019
Date de fin
11 nov. 2019


Départements concernés
Ardèche (07), Drôme (26) ...


La sismicité de la moyenne vallée du Rhône est bien documentée du fait de la présence d’installations nucléaires le long du fleuve, notamment la centrale de Cruas à environ 15 km de l’épicentre du séisme. La région impactée par l’événement est classée en niveau 3 sur 5 selon l’aléa sismique réglementaire, ce qui en fait une zone de sismicité modérée où les événements historiques sont certes rares mais recensés dans le passé, à l’exemple des séismes de 1873 à Châteauneuf-du-Rhône et 1934 à Valaurie.

Les séismes sont liés à la rupture soudaine de blocs rocheux se déplaçant l’un par rapport à l’autre le long de failles. Le séisme du Teil est survenu le long d’un ensemble de failles orientées sud-ouest/nord-est, connues et préalablement cartographiées par le Bureau de Recherche Géologique et Minière (BRGM). Le séisme est toutefois atypique de par sa faible profondeur d’environ 2 km alors que les séismes en métropole ont plutôt lieu entre 5 et 20 km. Pour la première fois depuis plus d’un siècle, la rupture de la faille responsable du séisme s’est propagée jusqu’en surface et a pu être observée sur le terrain. Par ailleurs, des données de déplacement du sol par interférométrie radar (InSAR) ont pu être calculées grâce aux données des satellites Sentinel 1A et 1B de l’Agence Spatiale Européenne (ESA) dès le lendemain du séisme. Ces données ont permis d’estimer qu’un segment de faille d’environ 4 km de long avait rompu lors de cet événement, les données satellite permettant aussi de contraindre l’extension des zones les plus touchées.

Ce séisme a causé 1 blessé grave dans le Drôme (chute d’un échafaudage), 16 blessés légers par chute d’objets et près de 600 personnes évacuées dont 500 au Teil. Les services de secours ont réalisé près de 1400 interventions en Ardèche et 120 dans la Drôme.

Environ 2000 bâtiments ont fait à ce jour l’objet d’un premier diagnostic par les services de secours et les inspecteurs de l’Agence Française de génie Parasismique (AFPS). Un peu plus d’une centaine de ces bâtiments seraient inhabitables ou présenteraient un risque d’effondrement trop important pour que les occupants y demeurent.

L’intensité macrosismique a été évaluée à VII (échelle EMS-98) par le BCSF pour les communes du Teil et de Viviers en Ardèche - à VI pour de nombreuses communes environnantes dont Châteauneuf-du-Rhône, Saint-Thomé et Rochemaure. La majeure partie des dégâts semblent toutefois se concentrer au Teil. La secousse a occasionné des chutes de cheminées, de nombreuses fissures sur des murs porteurs et des effondrements partiels sur les bâtiments les plus vulnérables notamment ceux de construction traditionnelle en pierres sèches et moellons bruts. Plus largement, des fissures dans les plâtres et des chutes d’objets et meubles non fixés ont pu être observées.

  • Plus de 100 bâtiments fortement endommagés avec effondrements partiels des structures porteuses et 300 endommagés avec partielle aux structures porteuses sans pour autant provoquer d’effondrement, fissuration des plâtres et chutes d’objets
  • Évacuation temporaire de plus de 500 personnes
  • 200 sapeurs-pompiers et 70 militaires mobilisés
  • 1500 interventions des secours réalisées en Ardèche et dans la Drôme

Saint-Thomé (07)

Le Teil (07)

Viviers (07)

Châteauneuf-du-Rhône (26)

Nombre de communes reconnues Cat Nat : 34

Communes reconnues en 굡t de catastrophes naturelle