Inondations causées par la tempête tropicale Berguitta à La Réunion en janvier 2018

Mise à jour le 09/08/2018


Image événement
Le passage de la tempête tropicale Berguitta entre le 17 et le 18 janvier 2018 a généré de nombreuses précipitations sur l´île de La Réunion. Plusieurs inondations et coulées de boue ont eu lieu dans les communes situées au sud de La Réunion telle que Le Tampon, Saint-Pierre ou Entre-Deux. Le caractère nocturne des inondations a suscité des inquiétudes parmi la population.

Date de début
17/01/2018
Date de fin
18/01/2018


Départements concernés
La Réunion (974)

 

Caractérisation de l’événement

Après l´épisode pluvieux du début du mois de janvier 2018, La Réunion a connu un nouvel événement de même nature avec le passage de la tempête tropicale Berguitta entre le 17 et le 18 janvier.

Après avoir atteint le niveau de tempête tropicale le 13 janvier, Berguitta a gagné rapidement en intensité et est devenue le 14 janvier un cyclone de catégorie 1 sur l´échelle de Saffir-Simpson. Elle atteint la classe 2 puis 3 dans la journée du 14 janvier. À l´approche de l´Ile Maurice et de La Réunion, Berguitta perd en intensité pour redevenir une tempête tropicale le 17 janvier. Le 18 janvier, elle passe au plus près de La Réunion soit à 80 km au large de Saint-Philippe. En raison de la trajectoire de la tempête, les parties Sud et Est de l´île ont été les plus touchées.

Les rafales de vent, relativement peu intenses, ont atteint 143 km/h à Sainte-Rose et la houle cyclonique a été supérieure à 10 mètres. La Réunion a connu de nouveaux records de précipitations avec le passage de Berguitta : elles ont dépassé 848 mm en 24 heures à Grand-Coude soit plus d´un mois de pluie. À Piton-Bloc, les 619 mm relevés en 24 h ont battu le record observé lors du passage du cyclone Connie en janvier 2000. Au Tampon, les cumuls ont atteint 496 mm soit la deuxième valeur observée après les 553 mm lors du cyclone Gamède en février 2007. Entre le 11 et le 18 janvier, 1862 mm ont été relevés à Grand-Coude dépassant ainsi les 1389 mm observés lors du passage de Hyacinthe en 1980.

 

Conséquences du phénomène

Depuis le début du mois de janvier de fortes précipitations, notamment lors du passage d´Ava, avaient déjà en grande partie saturé les sols. Les précipitations ont donc été à l´origine de très fortes inondations.

À Saint-Louis, le radier des Trois ravines a été submergé et la route a été en partie détruite sous l´effet du courant. Au Gol (commune de Saint-Louis), le radier a été submergé, plusieurs entreprises et la caserne des pompiers ont été inondées. Au Tampon, les rues se sont transformées en torrent. À Saint-Leu, sous l´effet de l´eau, le mur du cimetière s´est renversé et les maisons voisines ont été inondées avec des niveaux d´eau atteignant jusqu´à 40 cm. Au total dans cette commune, près de 200 habitations ont été touchées.

En raison des fortes précipitations, les glissements de terrains consécutifs ont entrainé l´évacuation de plusieurs maisons. Sur l´ensemble des communes sinistrées, le réseau routier a été particulièrement touché avec des routes détruites ou endommagées sous l´effet des coulées de boue. Au plus fort de la tempête, 100 000 habitants ont été privés d´électricité.

Le secteur agricole a également été touché avec l´inondation des cultures maraichères (salade, bredes, tomates). De plus, sous l´effet des fortes précipitations, les cultures de cannes ont été endommagées hypothéquant les futures récoltes.

  • Plusieurs dizaines d'évacuations
  • Nombreuses maisons inondées
  • Plusieurs coulées de boue
  • Interruption des voies de communication
  • Coupures d'électricité
  • Cultures agricoles endommagées

Entre-Deux (974)

Saint-Louis (974)

Saint-Leu (974)

Le Tampon (974)

Nombre de communes reconnues Cat Nat : 11

Presse quotidienne régionale, Presse quotidienne nationale, Météo-France, Cat-Nat.net

Arrêtés Cat Nat associés