Inondations du Centre-Est de la France en mai 2013

Mise à jour le 21/05/2018


Image événement
Un épisode pluvio-orageux a touché les régions Bourgogne et Champagne-Ardenne du 26 avril au 3 mai. En une semaine, le centre-est a reçu l’équivalent de deux mois de précipitations printanières normales. La Marne, l’Aube, la Seine ainsi que leurs affluents ont connus des crues importantes entre le 3 et le 7 mai. L’Ouche, le Serein et l’Armançon, sont sortis de leurs lits provoquant des inondations dans plusieurs dizaines de communes.
34 M€
Dommages assurés hors automobile

Date de début
01/05/2013
Date de fin
14/05/2013

Cours d'eau ayant débordé
Le Serein, L’Armançon, L’Ouche, La Marne, L’Aube, La Seine, La Drée, L’Acaron, Le Ternin,La Celle, L’Arroux, La Tille, La Norges, Le Rhoin

Pluviométrie maximale
16.0 mm en 1h
45.0 mm en 24 h


Départements concernés
Aube (10), Côte-d'Or (21), Haute-Marne (52), Haute-Saône (70), Isère (38), Jura (39) ...

 

LE PHENOMENE METEOROLOGIQUE :

L’épisode pluvio-orageux remarquable qui a touché les régions Bourgogne et Champagne-Ardenne du 26 avril au 3 mai est intervenu dans le contexte d’un printemps très maussade. Le printemps 2013 est en effet plus froid d’un degré par rapport à la normale tandis que les précipitations sont elles conformes aux normales dans le quart nord-est de la France. L’ensoleillement est quant à lui extrêmement déficitaire avec seulement 60% de l’ensoleillement habituellement enregistré dans l’est de la France.

Le mois d’avril voit se succéder une série de perturbations. L’anticyclone ne fait que deux très brèves apparitions les 13-15 et 24-25. Du 26 à la fin du mois, un temps perturbé et très pluvieux s’installe durablement sur la France.

Dans l’Est, le système pluvio-orageux est très actif jusqu’au début du mois de mai. Il arrose copieusement la Bourgogne et la Franche-Comté le 2 mai puis la Champagne-Ardenne le 3. Localement, des cumuls exceptionnels de 74 mm à Chaumont (52) et 54,9 mm à Dijon (21) sont relevés. En 8 jours, ces régions reçoivent l’équivalent de deux mois de précipitations printanières.

Ces cumuls exceptionnels s´ajoutent aux précipitations hivernales déjà légèrement excédentaires sur le centre-est de la France et aux fortes pluies enregistrées sur cette région fin avril. 


LES CONSEQUENCES HYDROLOGIQUES :

Les très fortes intensités pluvieuses observées fin avril puis les 2 et 3 mai ont rapidement grossi les cours d’eau dont les nappes alluviales étaient déjà remarquablement bien chargées. Ainsi, les bassins de l’Ouche, de l’Yonne avec le Serein et l’Armançon, le bassin de la Marne, et ceux de la Seine et de l’Aube sont les principaux concernés par cet épisode de crue.

Dès la nuit du 3 au 4 mai, l’Ouche, le Serein et l’Armançon sortent de leurs lits provoquant des inondations et des dommages importants. L’onde de crue se propage en aval entraînant de nouvelles inondations sur le cours de l’Yonne ou le dernier pic de crue est observé le 7 mai dans la matinée. La décrue pour ces cours d’eau s’amorce très lentement entre le 5 et le 8 mai. La baisse de niveau n’est parfois que d’un centimètre par heure dans certaines localités.

Les jours suivants, la Marne, l’Aube et la Seine ont vu leurs cours gonfler sensiblement, sans pour autant provoquer d’inondations majeures. Leurs crues se sont poursuivies après la fin de l’épisode de fortes précipitations. En effet, comme pour leurs affluents, la persistance de précipitations modérées a entraîné une décrue lente et étalée sur plusieurs jours. La crue des cours d’eau du centre-est continuera à être bien soutenue par un mois de mai très pluvieux.

  • Habitations inondées
  • Caves d’habitations inondées
  • Voitures submergées
  • Routes endommagées
  • Site Seveso 2 inondé
  • Zones commerciales et industrielles inondées
  • Cultures inondées

Bar-sur-Seine (10)

Saint-Julien-les-Villas (10)

Troyes (10)

Dijon (21)

Échevannes (21)

Is-sur-Tille (21)

Longvic (21)

Varanges (21)

Champsevraine (52)

Tonnerre (89)

34 M€ (mise à jour le : 18/01/2016)

Montant des dommages assurés au titre de la garantie légale « catastrophes naturelles » hors automobile

Coût par commune pour l'ensemble du marché

Nombre de communes reconnues Cat Nat : 286

Communes reconnues en état de catastrophes naturelle

Arrêtés Cat Nat associés