Inondations du Nord-Pas-de-Calais en novembre 2012

Mise à jour le 21/05/2018


Image événement
Des pluies relativement abondantes et persistantes sur les départements du Pas-de-Calais et du Nord ont causé le débordement de plusieurs cours d’eau (la Liane, la Hem, l’Aa et le Lys amont). Cet événement s´est produit conjointement à de fortes marées qui ont limité l´évacuation des eaux fluviales vers la mer. Des crues et inondations ont impacté une centaine de communes à des degrés divers.
inférieur à 10 M€
Dommages assurés hors automobile

Date de début
27/10/2012
Date de fin
04/11/2012

Cours d'eau ayant débordé
Hem, Liane, Aa, Lys Amont

Pluviométrie maximale
8.0 mm en 1h
45.0 mm en 24 h


Départements concernés
Pas-de-Calais (62)

 

LE PHENOMENE METEOROLOGIQUE :

Dès le 26 octobre 2012, d’importantes précipitations associées à une succession de perturbations océaniques ont touché le quart Nord-Ouest de la France. Le mois d’octobre 2012 a d’ailleurs été le plus pluvieux depuis octobre 2004 dans cette partie de l’hexagone.

Les collines de l’Artois ont accroché les perturbations océaniques sur leur relief qui atteint à peine 200 mètres d’altitude. Les précipitations continues et peu mobiles générées à cette occasion sont responsables des crues constatées sur les fleuves côtiers Aa, Hem, Liane et Lys. 

Du 29 octobre au 4 novembre, le secteur impacté a reçu un cumul de précipitations de l’ordre 60 à 100 mm et jusqu’à 187 mm à Radinghem. Ces cumuls sont équivalents à un mois de précipitations normales dans la région. 


LES CONSEQUENCES HYDROLOGIQUES :

Les premières inondations interviennent dans la journée du 29 octobre dans les communes du Montreuillois. Hubersent, Cormont, Longvilliers, Bréxent-Enocq, Hucqueliers, Bourthes, Preures, Hames-Boucres qui sont impactées par les crues à des degrés divers.

En fin de soirée, le niveau de l´Aa est subitement monté inondant plusieurs secteurs de Fauquembergues, et coupant plusieurs routes, notamment à Ouve-Wirquin. L’eau est montée tout aussi rapidement plus tard dans la nuit à Saint-Etienne-au-Mont, Hesdigneul-les-Boulogne et Pont-de-Briques, provoquant de nouvelles inondations.

Après une première décrue intervenue dès le 30 octobre dans la journée, un nouvel épisode pluvieux provoque de nouvelles inondations dans la nuit du 1er au 2 novembre, notamment dans le secteur de Acquin-Westbécourt.

La durée et le cumul des précipitations sur des sols argileux et peu perméables a rapidement entrainé leur saturation en eau. Dans le même temps, l’effet tampon des nappes phréatiques, elles aussi saturées, a été insuffisant et le ruissèlement a rapidement gonflé les cours d’eau responsables de ces inondations.

La décrue s’est amorcée le 3 novembre. Néanmoins, les pluies résiduelles jusqu’au 4 dans la soirée n’ont permis un retour à la normal qu’à partir du lendemain.

L’ampleur des inondations et la lenteur de la décrue ont été accentuées par l’effet négatif des grandes marées qui ont ralenti l’évacuation des eaux fluviales vers la mer.

  • Habitations et caves inondées
  • Locaux professionnels et publics inondés
  • Nombreuses routes temporairement coupée

Andres (62)

Ardres (62)

Boulogne-sur-Mer (62)

Cormont (62)

Cucq (62)

Hames-Boucres (62)

Hesdigneul-lès-Boulogne (62)

Hubersent (62)

Nortkerque (62)

Le Touquet-Paris-Plage (62)

inférieur à 10 M€ (mise à jour le : 18/01/2016)

Montant des dommages assurés au titre de la garantie légale « catastrophes naturelles » hors automobile

Coût par commune pour l'ensemble du marché

Nombre de communes reconnues Cat Nat : 92

Communes reconnues en état de catastrophes naturelle

Arrêtés Cat Nat associés