Sécheresse de 2011 en France

Mise à jour le 06/08/2018


Image événement

La sécheresse de l’année 2011 rivalise avec celle de 1976 qui fait référence. 2011 est l’année la plus chaude depuis 1900 avec une température moyenne annuelle supérieure de 1,5 °C à la normale. L’année 2011 est aussi l’une des plus sèches avec un cumul de pluie déficitaire de 17% par rapport à la moyenne de référence (1971-2000).

Le retrait – gonflement des sols argileux associé à cette sécheresse est à l’origine de fissures sur des milliers de constructions, en particulier dans l’Ouest et le Sud-Ouest. Cette sécheresse a été problématique pour l’élevage dont le volume des ressources fourragères a été très impacté.

700 M€
Dommages assurés hors automobile

Date de début
01/01/2011
Date de fin
31/12/2011


Départements concernés
Ain (01), Allier (03), Ardèche (07), Ardennes (08), Ariège (09), Aube (10) ...

 

CONTEXTE METEOROLOGIQUE :

La sécheresse de 2011 trouve son origine dès l’hiver 2010-2011 caractérisé par une pluviométrie déficitaire sur l’essentiel du territoire métropolitain, en particulier dans le quart Sud-Ouest du pays.

Dès avril 2011, des conditions anticycloniques exceptionnelles maintiennent l’Europe sous un temps chaud, sec et ensoleillé pendant les trois mois de printemps. Le printemps 2011 est le plus chaud depuis 1900 avec des températures moyennes mesurées supérieures de 2,5 °C à la normale (+2,1 °C en 2007, +0.5°C en 2005 et,+1,8 °C en 2003). Mars, avril et mai ont aussi été les plus secs depuis au moins 1959 avec des précipitations égales à seulement 46 % du cumul moyen de référence (54 % en 1976 et 60 % en 1997).

Juin, très orageux, puis juillet, frais et pluvieux, marquent cependant un infléchissement de la rigueur de cette sécheresse. En effet, si tous les mois de l'année 2011 ont été plus chauds que la normale, juillet 2011 a été le mois de juillet le plus frais de ces trente dernières années. Les fréquentes pluies estivales ont constitué un cumul pluviométrique supérieur de 30% à la normale pour la saison sans qu’il soit pour autant exceptionnel. Néanmoins, la nature orageuse de beaucoup de ces précipitations n’a eu que peu d’impact sur le niveau des nappes phréatiques et les sols ont pu pâtir des problèmes liés au ruissellement.

En juillet 2011, malgré de fortes précipitations qui infléchissent la tendance, soixante-douze départements ont pris des arrêtés de restrictions d'usage de l'eau. Trente-neuf départements conservaient encore ces contraintes en octobre de la même année.

  • Fissures sur les maisons, bâtiments, piscines et autres constructions en lien avec le retrait-gonflement des sols argileux

Coulounieix-Chamiers (24)

Balma (31)

Bouloc (31)

Castelginest (31)

Saint-Jean (31)

Foulayronnes (47)

Lésigny (77)

Albi (81)

Castres (81)

Montauban (82)

700 M€ (mise à jour le : 06/08/2018)

Montant des dommages assurés au titre de la garantie légale « catastrophes naturelles » hors automobile

Coût par commune pour l'ensemble du marché

Nombre de communes reconnues Cat Nat : 2283

Communes reconnues en état de catastrophes naturelle

Arrêtés Cat Nat associés