Mise à jour le $dateModificationStr


Image événement
La nuit du 4 au 5 août 1997, de violents orages ont occasionné des précipitations localement très abondantes en quelques heures sur la Seine-Maritime (04/08) et la région parisienne (05 et 06/08) où on a mesuré par endroit plus de 120 mm d’eau. La récurrence de tels cumuls de précipitations varie de 10 à 100 ans et plus, selon les communes concernées. Cet événement a entraîné de nombreuses coulées de boue et des inondations par ruissellement.
$coutMarche.getString("coutStr")
Dommages assurés hors automobile

Date de début
01/01/1970
Date de fin
01/01/1970


Départements concernés


 

Le phénomène météorologique :

Le phénomène météorologique à l’origine des inondations provient d’une dépression stationnaire située au large de la Bretagne qui a dirigé un courant de sud-ouest chaud et très humide de l’Aquitaine vers la Picardie. Cet air chaud et humide est entré en conflit avec de l’air beaucoup plus froid et sec venant du nord de l’Europe. Cette zone de conflit s’est matérialisée sous la forme d’un front orageux qui s’est retrouvé bloqué par des hautes pressions britanniques si bien que la zone pluvio-orageuse s’est régénérée sur place durant une longue période.

La nuit du 4 au 5 août 1997, des orages violents et particulièrement pluvieux ont déversé plus de 120 mm d´eau en 1h30 sur l´Ile-de-France. Ces orages s´accompagnaient de chutes de grêle dans l’est du Val-d’ Oise allant de 4 à 5 cm de diamètre, ainsi que de violentes rafales de vents. C´est à Magny-en-Vexin (95), que les orages ont été les plus importants, avec 125 mm de précipitations mesurées en 1 h 30, ce qui constitue le record départemental pour le mois d’août. À Brétigny-sur-Orge (91) et Fresnes (94), il est tombé respectivement 92 mm et 91,1mm en 24h, soit l’équivalent de deux mois de pluie. Cet évènement est l´un des trois phénomènes orageux les plus remarquables du 21ème siècle sur ce département.

Les conséquences hydrologiques :

Ces précipitations intenses ont affecté le bassin versant de I´Aubette situés sur les communes de Serans et de Nucourt, entraînant une crue importante de la rivière. À Blamécourt (95), une véritable rivière de boue, de pierres et de pailles a traversé les propriétés, détruisant des murs, des pavillons et plusieurs voitures en stationnement. La commune de Magny-en-Vexin (95) s´est retrouvée sous 60 à 70 cm d´eau suite aux précipitations exceptionnelles ce qui a contribué à l’inondation de caves et de rez-de-chaussée d’habitations. 1h30 après la fin de l’orage, un torrent d’eau venant des bassins de Nucourt et Serans a déferlé sur la ville via l´ancienne voie de chemin de fer à proximité de l´Aubette, aggravant les dégâts des habitations déjà touchées et envahissant la coopérative agricole de la ville sous 50 cm d´eau. Le terrain de 4 hectares où étaient installés deux terrains de football a servi de bassin de rétention pour environ 40 000 m3 d´eau - il a été mesuré jusqu’à 1,80 m d´eau en son centre. 

$coutMarche.getString("coutStr") (mise à jour le : $dateCoutPrincipalStr)


Nombre de communes reconnues Cat Nat : $vueMarche.getString("nombreCommunesReconnuesCatNat")


Arrêtés Cat Nat associés