Inondations de l'Hérault en octobre 2014

Mise à jour le 21/05/2018


Image événement
Un nouvel épisode méditerranéen a touché les départements de l’Hérault et du Gard les 6 et 7 octobre 2014. Ce phénomène s’est traduit par d’importantes précipitations à l’origine d’inondations dans ces départements.
38 M€
Dommages assurés hors automobile

Date de début
06/10/2014
Date de fin
11/10/2014

Cours d'eau ayant débordé
Lez, Mosson

Pluviométrie maximale
95 mm en 1h
261 mm en 24 h


Départements concernés
Hérault (34), Var (83)

 

Le phénomène météorologique
Le 6 octobre 2014 à 16 heures, Météo France place les départements du Gard (30), de l’Hérault (34) et du Var (83) en vigilance orange en raison des orages. À 23 heures, les cumuls de pluie atteignent déjà 70 à 90 mm. Ce faisant, la vigilance orange ‘Pluie-Inondation’ est activée dans ces mêmes départements vers minuit. En raison des fortes précipitations, l’Hérault est placé en vigilance orange ’Inondation’ au cours de la nuit. Au matin, avec l’amélioration des conditions météorologiques, seul le département du Var reste en vigilance orange ‘Pluie-Inondation’ jusqu’en milieu de journée. Au cours de l’épisode, les cumuls de précipitations ont atteint dans l’Hérault, 262 mm à Prades-le-Lez et 241 mm à Le Triadou. Pour le Gard, les cumuls ont atteint 134 mm au Cardet et 110 à Deaux. 

Les conséquences hydrologiques
Sous l’effet des fortes précipitations, une partie des cours d’eau secondaires se sont rapidement retrouvés en crue. Le 7 octobre à minuit, le Lez est placé en vigilance orange crue. À Montpellier, il atteint 3,78 m à 3h15 du matin. Il dépasse ainsi ses niveaux de décembre 2002 et de décembre 2003 de respectivement 33 et 2 cm. La Mosson a également connu une crue importante atteignant 5,40 mètres au milieu de la nuit. La commune de Grabels a été l’une des plus touchées. En quelques minutes, les rues se trouvent submergées sous 1,50 m d’eau. Une quarantaine de logements ont alors été inondés et près de 300 personnes ont dû trouver refuge dans un gymnase. En amont, le stade de football situé en bordure de la rivière a été la proie des eaux pour la seconde fois en dix jours. Avec plus de 3 mètres d’eau relevés, les activités du club de football ont été interrompues. Dans la commune de Juvignac, la Mosson a inondé plusieurs dizaines de maisons du quartier de La Plaine. À Villeneuve-lès-Maguelone, avec la surverse de la digue les quartiers alentours se sont retrouvés sous 1,40 mètre d’eau. À proximité, située entre le Lez et la Mosson, la commune de Lattes (34) a évité d’importants dommages grâce au fonctionnement du déversoir sur le Lez. Pour autant, le quartier de la Céreirède a été partiellement inondé. Sur les rives de la Mosson, une inondation en raison de la surverse de la digue a eu lieu.

  • Une vingtaine d’hélitreuillages dans les secteurs de la Grabels (34) et de Juvignac (34)
  • 300 personnes sinistrées à Grabels
  • Plus d’un mètre d’eau dans des habitations à Grabels (34) et Villeneuve-lès-Maguelone (34)
  • Digues endommagés le long de la Mosson
  • Interruptions des voies de communication
  • Parkings inondés
  • Stade de football de la Mosson endommagé

Saint-Jean-de-Védas (34)

Saint-Gély-du-Fesc (34)

Montferrier-sur-Lez (34)

Juvignac (34)

Fabrègues (34)

Lavérune (34)

Combaillaux (34)

Montpellier (34)

Saint-Clément-de-Rivière (34)

Grabels (34)

38 M€ (mise à jour le : 07/03/2017)

Montant des dommages assurés au titre de la garantie légale « catastrophes naturelles » hors automobile

Coût par commune pour l'ensemble du marché

Nombre de communes reconnues Cat Nat : 22

Communes reconnues en état de catastrophes naturelle
  • Presse régionale et nationale
  • Météo France
  • Vigicrue

Arrêtés Cat Nat associés