Mise à jour le $dateModificationStr


Image événement
La tempête Eleanor, survenue du 4 au 5 janvier 2018, a affecté une large partie de la France depuis la Normandie jusqu´au Nord à la Corse en passant par les Alpes. En raison des fortes vagues et des coefficients de marée élevés, des inondations côtières ont été constatées sur le littoral de la Manche et de la mer du Nord. Les fortes précipitations ont été à l´origine de plusieurs inondations dans l´Est du pays.

Date de début
01/01/1970
Date de fin
01/01/1970


Départements concernés


 

Caractérisation du phénomène

La dépression Eleanor a généré des vents violents sur la France au cours de la nuit du 2 et de la journée du 3 janvier 2018. Le centre de la dépression a circulé sur les îles britanniques avec une pression atmosphérique minimale à 960hPa. Après Ana (14/12/2017), Bruno (27/12/2018) et Carmen (31/12/2017), cette dépression est la quatrième à affecter la France depuis le début de l´hiver. Au cours de cet événement, de fortes rafales de vent ont été mesurées dans la partie Nord de la France et le littoral : 129 km/h à Boulogne-sur-Mer (62), 125km/h à Brignogan (29), 122 km/h à Dieppe (76), 110km/h à Caen (14), 108km/h à Paris (75). De violentes rafales ont également affecté le sud-est de la France dans l´après-midi du 03/01/2018 : 170 km/h au Cap Corse (2B), 142 km/h au Cap Sagro (2B), 158 km/h au Mont Cenis (73), 138 km/h aux Plans (34), 118 km/h à Narbonne (11), 116 km/h à Leucate (11) et 112 km/h au cap Béar (66). Les violentes rafales de vent ont entrainé de nombreux dommages : toitures endommagées, arbres arrachés ou encore réseaux de transports coupés. Une personne est décédée suite à la chute d’un arbre et 24 autres personnes ont été blessées. Le toit de l’église de Marchiennes (59) s’est effondré.

Ces conditions météorologiques sévères ont eu des conséquences sur l´état de la mer en termes de houle et de surcote. Des surcotes significatives ont ainsi été mesurées lors de cet événement : 94 cm à Saint-Malo (35), 79 cm à Cherbourg (50), 1,36 m au Havre (76), 1,26 m à Dieppe (76), 1,14 m à Boulogne-sur-Mer (62), 1,31 m à Calais (62) ou encore 1,18 m à Dunkerque (59). Ces surcotes sont essentiellement intervenues à marée basse, ce qui a limité l´impact de l´événement. Les vents violents ont généré des houles importantes sur le littoral avec des hauteurs de vagues significatives relevées à Bréhat avec 7.5 m, 7,1 m aux Pierres Noires ou encore 6,7m à Belle-Île-en-Mer. Conjuguées aux coefficients de marée élevés (106 à 107), ces fortes vagues ont entrainé des submersions sur le littoral de la Manche comme à Saint-Martin de Bréhal (50) où une douzaine de maisons et l’école de voile ont été inondées. Plusieurs digues ont cédé comme à Ver-sur-Mer (14) où la digue a été rompue sur 7 mètres entraînant l´inondation d´une centaine d´habitations. Il en a été de même à Asnelles (14) où la rupture de la digue a entraîné l´inondation de maisons et à Wimereux (62) où la mer a complètement envahi le front de mer et endommagé la digue. À Blainville-sur-Mer (50), la terrasse du restaurant le Grand Hebert a été dévastée par les flots. La commune de Saint-Jean-le-Thomas a également subi d´importants dégâts matériels. À Ouistreham (14), c´est le poste de secours qui est sous les eaux. Certaines rues de Saint-Valéry-en-Caux (76) ont également été inondées. Enfin, plusieurs routes départementales ont été fermées en raison des submersions, notamment dans le Calvados.

 

Le passage de la dépression a été également caractérisé par d´importantes précipitations pluvieuses et neigeuses dans l´est de la France. Ainsi, les cumuls ont atteint 120 mm sur les reliefs du Jura ou encore 160 mm sur le Ballon d´Alsace. Ces forts cumuls ont entrainé de nombreuses inondations. À Gérardmer (88), le boulevard de la Jamagne a été particulièrement touché sous près de 20 cm d’eau. De nombreuses entreprises situées à proximité ont été inondées. En Isère (38), la vallée du Grésivaudan a subi de nombreuses inondations. Dans la commune de La Pierre, l´eau a atteint 1,70 m. En Haute-Savoie (74), les fortes précipitations ont occasionné des coulées de boue et des débordements localisées. L´accès au village du Bouchet-Montcharvin est rendu impossible par l´effondrement de la RD 162 isolant ainsi tous les habitants.

Au total, la tempête Eleanor aura nécessité plus de 9000 interventions des sapeurs-pompiers sur tout le territoire. En tout, 225 000 foyers ont été privés d´électricité. Le bilan humain est particulièrement lourd avec 7 morts et 26 blessés.

  • 7 morts et 26 blessés
  • Plus de 9000 interventions de sapeurs-pompiers
  • Ruptures de digues
  • Maisons inondées
  • Routes inondées
  • Nombreux dégâts liés au vent
  • 225 000 foyers privés d’électricité
  • Coulées de boue - Avalanche

Nombre de communes reconnues Cat Nat : $vueMarche.getString("nombreCommunesReconnuesCatNat")

Communes reconnues en état de catastrophes naturelle
Météo France, Predict, data.shom.fr, Presses quotidiennes locales et nationales, catnat.net, La Chaine Météo

Arrêtés Cat Nat associés